BizjakDuo

Poulenc, Martinu, Stravinsky, Shostakovich, Onyx

“Un excellent programme de morceaux du XXe siècle pour deux pianos interprété par cet impressionnant duo de sœurs. Des textures et contrastes lumineux, liés à la vie, avec du grain et de la délicatesse.” BBC Music Magazine
“Nous en étions restés éblouis alors (cf. leur CD Stravinsky), tout en nous demandant comment le téméraire duo pourrait renouveler son
exploit discographique… Deux pianos, quatre mains, mais une même virtuosité : les soeurs Bizjak nous transportent, révélant au passage une partition méconnue de Martinú.” Gilles Macassar, ffff Télérama
“Un disque dont on pourrait entendre parler lors de la saison des récompenses.” Adrian Edwards, Gramophone
“De la pétillance, mousse et des hauts jets caractérisant cet album de musique pour deux pianos.” Michael Dervan, The Irish Times
“Voici venir les exceptionnelles sœurs serbes Sanja et Lidija Bizjak dont la réputation ne cesse de croître : elles ont déjà joué au Royal Albert Hall Proms en jouant le Carnaval des Animaux et sont reconnues pour une électrifiante imminence de leur jeu. Rien sur la playlist n’est un matériel de base: tout est frais. Michael Tumelt, The Herald Scotland

Stanojlo Rajičić : Concerto pour piano et orchestre no.3

Lidija Bizjak, Philharmonie de Belgrade, Darinka Matić Marović

Stravinsky: Le Sacre du Printemps & Petrouchka, Mirare

“L’éternel printemps du Sacre, célébré par tandem Bizjak et on en reste KO.
Les deux soeurs originaires de Belgrade, relèvent ce défi avec un brio étourdissant. Comme si Le Sacre passait à toute allure aux rayons X! Cette version en blanc et noir est mieux qu’une leçon d’anatomie symphonique : des travaux pratiques d’algèbre et d’alchimie musicales” Gilles Macassar, ffff Télérama

Saint-Saëns: Le Carnaval des Animaux, Lyrinx

Ljubica Marić : Concerto Byzantin

Lidija Bizjak, Orchestre Symphonique de la Radio Serbe, Premil Petrović

Rachmaninov: Etudes-Tableaux, DiscAuverS

“Elle sait ainsi contenir le flux, donner du galbe aux phrases, souligner les contrechants. Sanja Bizjak rêve cette musique comme la succession des mouvements d’un concerto sans orchestre.” Stéphane Friédérich (récompense Maestro du magazine Pianiste)

Sanja Bizjak a donné de cette intégrale des Etudes Tableaux de Rachmaninov des lectures d’une suprême musicalité, se jouant des énormes difficultés techniques pour faire de chacune de ces pages de véritables scènes polychromes et merveilleusement suggestives. Une artiste à suivre avec la plus vigilante attention. » Bruno Serrou, La Croix

Schumann & Schubert Sonates, Lyrinx

“Son Schumann est fiévreux, emporté, et son Schubert se partage comme chez les plus grands entre l’hésitant et le décidé, dans la juste proportion. Entre le symphonique et le purement pianistique. Entre le beau et l’âpre. Aucun effet, aucune facilité. Que de la musique. Et quelle!” Jacques Drillon, Nouvel Observateur

” Le piano de Lidija Bizjak sonne avec une plénitude royale, sans dureté, avec une longueur de sonorité qui dit assez combien cette jeune artiste est attentive à ne pas aller contre son instrument, et plus encore combien elle en est amoureuse au moins autant que de la musique qu’elle joue…”Alain Lompech, Diapason (Diapason d’or Découverte)